Niger: Le Chef des rebelles touareg limogé pour “actes d’extrême gravité“

Publié le par Julhervey

Le chef touareg Aghali Alambo a été déchu mercredi de ses fonctions de Chef du principal mouvement rebelle touareg pour cause “d’actes d’extrême gravité“, a annoncé l'état-major et la direction politique du mouvement dans un communiqué.

Le déplacement du président Nigérien Mamadou Tandja vers Tripoli (capitale libyenne) a pour but de participer à la cérémonie du 40ème anniversaire de l’accession au pouvoir du colonel Kadhafi et surtout relancer avec les négociations avec les rebelles touareg.

 “Les négociations sont au point mort et sur le terrain, les rebelles du Front patriotique nigérien (FPN) qui ont accepté le désarmement attendent toujours une intégration. Quant aux deux autres forces, le Mouvement des Nigériens pour la Justice (MNJ) et le et le Front des forces de redressement (FFR), elles se disent toujours ouvertes à des négociations, mais à certaines conditions“, indique le communiqué.

“Aghali Alambo a trahi son mouvement. Installé à Tripoli depuis des mois, il s’est isolé de sa base et de ses proches, privilégiant ses propres intérêts. C’est à cause de lui que de nombreux combattants ont quitté le mouvement“, a révélé  les cadres militaires et politiques du Mouvement des Nigériens pour la Justice.

Ce changement à la tête du mouvement rebelle du Nord-Niger intervient alors que les négociations avec les autorités nigériennes sous médiation libyenne pourraient reprendre.

 “Le prochain président sera intègre et visionnaire, afin de porter les revendications politiques du peuple touareg“, a indiqué la direction ajoutant que le MNJ se dira prêt, dans ces conditions, à reprendre les négociations avec le pouvoir nigérien.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article