Gabon: Calme précaire règne sur Port-Gentil, la sécurité a été renforcée

Publié le par Julhervey

Un calme précaire s’est installé dimanche dans la capitale économique gabonaise, Port-Gentil après des violences post-électorales ayant fait deux morts vendredi.

 

Le couvre-feu instauré dans la deuxième ville gabonaise reste en vigueur. Des agents des forces de l’ordre notamment des policiers, des soldats et des gendarmes ont été déployés en vue du renforcement de la sécurité, selon des témoins, dimanche.

 

Des parachutistes assurent la garde du consulat de France. Le groupe pétrolier Total a rapatrié ses salariés leurs familles à Libreville, capitale politique du pays.

 

Le vainqueur du scrutin présidentiel Ali Ben Bongo avait appelé au calme après les troubles.

 

“Il faut absolument que le calme revienne sur tout (...) le territoire“, a-t-il déclaré à la radio française RFI.

 

“Nous sommes un pays de droit et il y a donc des institutions qui sont là pour tous ceux qui ont des recours“, a poursuivi le fils du président défunt Omar Bongo.

 

Selon des témoins, les commerces ont été pillés et les épiceries vidées de leurs provisions à Port-Gentil depuis jeudi dernier.

 

De nombreux habitants quittaient dimanche matin Port-Gentil, craignant de sérieux affrontements.

 

La France a pour sa part réitéré sa neutralité dans ces élections présidentielles dont les résultats sont fortement contestés par l’opposition.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article