Elections présidentielles en Côte d'Ivoire/: Jour J-1

Publié le par Julien Tanou

Les élections présidentielles sans cesse reportées depuis 5 ans en Côte d'Ivoire auront lieu certainement dimanche 31 octobre 2010 sur toute l'étendue du territoire aussi bien dans la zone sud que dans la partie nord du pays sous contrôle de l'ex-rébellion ivoirienne des Forces nouvelles (FN).

 

Les 14 candidats en lice ont parcouru le pays comme ils ont pu durant une quinzaine de jours pour battre campagne auprès des Ivoiriens, campagne qui s'est achevée vendredi 29 octobre dernier.

 

Les trois plus gros morceaux de la politique ivoirienne l'ex-Premier ministre Alassane Dramane Ouattara, l'ex-président Henri Konan Bédié (opposition) et le président sortant Laurent Gbagbo ont clôturé leur campagne par une véritable démonstration de force au niveau de la mobilisation en organisant des giga meetings ayant draîné des milliers de sympathisants.

 

La campagne s'étant déroulée sans incidents majeurs hormis le sabotage d'affiches ou quelques affrontements entre militants de partis différents, les Ivoiriens sont attendus dimanche pour choisir leur président.

 

La Commission électorale indépendante (Cei, chargée de l'organisation du scrutin) et les associations de la société civile multiplie,t les appels au calme et à la retenue.

 

Des caravanes ont été organisées par des partis politiques dans toute la capitale économique pour détendre l'atmosphère. Jeudi dernier, la méga star ivoirienne du reggae mondial, Alpha Blondy, a donné un concert géant et gratuit à Yopougon le plus grand quartier d'Abidjan. Le président Laurent Gbagbo a été l'invité surprise de cette fête de la paix, allant jusqu'à accompagner "Jagger" au piano sous la réelle admiration des plus de 15.000 fans du chanteur.

 

Par ailleurs, les observateurs étrangers (UE, Cedeao...) sont déjà déployés sur l'étendue du territoire. La communauté internationale a les regards tournés vers ce pays de l'Afrique de l'Ouest en proie à une guerre civilo-militaire déclenchée en septembre 2002 suite à l'échec d'une tentative de coup d'Etat.

 

A Abidjan, la situation sociale au lendemain de la fin de la campagne présidentielle est relativement calme, certains habitants craignant des dérapages préfèrent ne pas trop s'éloigner de leur lieux d'habitation, des chauffeurs de taxis ont simplement décidé de ne pas roulé le week-end pour éviter toute surprise désagréable.

Publié dans Actus-Afrique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
<br /> <br /> On espère que les Ivoiriens suaront se comporter pendant et après le vote pour sortir leur pays de cette guerre.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre