Massacre en Guinée: "Toumba" se dit prêt à se rendre devant la CPI

Publié le par Julhervey

 L'ex-aide de camp de Moussa Dadis Camara, Aboubacar Diakité, dit "Toumba", actuellement en exil pour avoir tenté d'assassiner le chef de la junte au pouvoir en Guinée, s’est dit prêt à se rendre devant la Cour pénale internationale (CPI), déclarant avoir agi sur “ordre“, dans un entretien diffusé vendredi sur la radio française RFI.

"Je suis prêt à me rendre devant la Commission d'enquête internationale, voire même à la Cour pénale internationale“, estimant que la justice nationale était "purement dépendante de l'exécutif en place (et n’ayant) aucune crédibilité (à mes yeux).

“Je préfère la Cour pénale internationale", a ajouté “Toumba“, après avoir été tenu pour responsable du massacre du 28 septembre par une commission d'enquête nationale.

Selon lui, il a agi “sur ordre“ concernant les crimes lors d’un rassemblement de l’opposition à Conakry. “C'était sur l'ordre du président de la République, et même eux, ils le savent“, a-t-il lancé.

"La commission d'enquête nationale veut se servir de moi comme bouc émissaire", a réagi Diakité sur la radio française.

"Je ne me reproche rien parce que c'est l'armée, nous sommes sous ordres. Ca, c'est clair! Je ne peux en aucun cas me permettre de prendre tout un groupe de militaires comme ça et aller agir. L'armée, c'est la hiérarchie, c'est les ordres", a-t-il précisé.

Par ailleurs, l’ex-aide de camp de Dadis a demandé au chef de la transition de le gracier.

"Je demande au général Sékouba Konaté de me gracier par rapport aux événements du 28 septembre parce que bien que nous nous soyons rendus au stade" ce jour-là.

Une commission d'enquête guinéenne a attribué mardi la responsabilité du massacre de septembre à Diakité, toujours en cavale, et à un groupe de soldats de la garde présidentielle.

Publié dans Actus-Afrique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article